05.03.2007.03.20

VERNISSAGE / OPENING : 05.03.20, 6-9PM

La Galerie &co119 est heureuse de donner carte blanche au jeune artiste Ukrainien Nikita Sereda du 5 au 7 mars 2020.

Les fleurs ?
Comme les enfants, les fleurs naissent,
Les fleurs fleurissent, les enfants grandissent,
À quoi bon fleurir ? Pourquoi s’en donner la peine ?
Très vite fanées, leurs vies ne sont que fatalité !
Plantées par l’homme, comme l’homme l’a été par Dieu,
Nous n’attendons d’elles que beauté,
Comme dieu n’attend de nous que bonté.

À travers son exposition Flowers, Nikita Sereda retranscrit ce à quoi vivre aujourd’hui en Ukraine ressemble ; soit un mélange de religion, de désolation et d’espoir.

Je vois des gens avec la foi qui croient en Dieu, mais leurs prières ne semblent
pas avoir été entendues. Leurs fleurs ne s’ épanouissent pas.
Les fleurs sont vues comme le symbole de l’espoir des générations futures.
Je vois parfois mon propre reflet dans les personnes que je photographie.
Ces derniers mois, ma pratique photographique a beaucoup évoluée. J’ai été
en recherche de nouveaux moyens de présenter mes images, tant artistiquement que techniquement.
La plupart du temps, quand j’ imprime une photo, je ne suis pas satisfait de l’aspect initial. Avec une impression standard, j’ai l’ impression que mon émotion se perd quelque part dans le processus.

– Nikita Sereda, February 2020

– – –

Flowers?

Flowers,
As much as children, are being born everyday,
Flowers blossom, children grow up,
Why dare blossoms when life only lasts as long as a breath ?
Planted by Man, as Man was by God,
We only expect beauty from them,
As God only awaits kindness from us.

Through the exhibition Flowers, Nikita Sereda captures what it feels like to live in Ukraine today; a swing of religion, desperation and hope.

I see people with faith believing in god, yet their prayers don’t seem to have been heard. Their flowers aren’t blossoming.
Flowers are seen as a symbol of hope for the next generation.
I sometimes see my reflection in the people I shoot.
My practice has been evolving the past months. I have been in search of new means to present my photographs, both artistically and technically.

Most of the time when I’m printing a photo, I’m not satisfied with the original look, with the standard print I feel like my emotion gets lost in translation.

– Nikita Sereda, February 2020